Brebis de race Balami ©Ousmane Ali – Cadre de Concertation Régionale - Filière Bétail Maradi

Caractéristiques zoogénétiques la race ovine « Balami »

Poids moyen : Le poids moyen varie entre 70 à 80 kg.

Taille : La taille moyenne est d’environ 78 cm (hauteur au garrot) et la largeur moyenne est de 1,07m.

Pelage

La race Balami porte une robe uniformément blanche.

Origine

La race Balami ou grand mouton en Peuhl est surtout rencontrée dans département de Dakoro (Région de Maradi) dans la localité de Sakabal.

Caractéristiques zoogénétiques

Le mouton Balami est de grande taille. C’est un animal longiligne, hypermétrique et rectiligne. Il possède des oreilles très longues et larges, une grosse et longue queue qui descend en dessous des jarrets. C’est un bon animal d’embonpoint qui s’engraisse très facilement.

Cette race comporte deux (2) variétés :

  • une variété dont les mâles portent de petites cornes spiralées ;
  • une variété au sein de laquelle les mâles ne portent pas de cornes.

Bien qu’il soit apprécié pour l’élevage d’embouche, ses aptitudes sont encore mal connues.

  • Mouton de la race Balami © Ousmane Ali – Cadre de Concertation Régionale - Filière Bétail Maradi
  • Brebis de la race Balami © Ousmane Ali – Cadre de Concertation Régionale - Filière Bétail Maradi
  • Agneaux de race Balami © Ousmane Ali – Cadre de Concertation Régionale - Filière Bétail Maradi

Aire de dispersion

La race Balami est originaire de Dakoro. Elle est aujourd’hui présente presque partout au Niger voire dans certains pays de la sous-région.

Quelques références citées

  • Centre d’Echange d’Informations sur la Biodiversité du Niger : http://ne.chm-cbd.net/biodiversity/la-diversite-biologique-animale/la-faune-domestique/les-mammiferes/. Convention sur la Biodiversité Biologique.
  • CCN/GRGAD, 2002. Etat des ressources génétiques animales dans le monde. Rapport national.
  • Hamadou I., Moula N., Siddo S., Marichatou H., Issa M., Leroy P. & Antoine-Moussiaux N., 2015. La race de mouton Koundoum au Niger : étude morpho-biométrique et description du système de production. JARTS, 116(1), 49-58.
  • Ibrahim A.T., 1975. Contribution à l’Etude de l’Elevage ovin au Niger : Etat actuel et proposition d’amélioration. Thèse de Doctorat, Ecole Inter-Etats des Sciences et de Médecine Vétérinaires. Dakar : Sénégal.
  • Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, 2013. Strategie de developpement durable de l’elevage. SDDEL 2013-2035.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales, 2008. Recensement Général de l’Agriculture et du cheptel 2005-2007. Résultats définitifs, juin 2007.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales. Les races ovines du Niger.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales, 2010. Revue du secteur de l’élevage. Rapport provisoire.
  • Zangui I.M.S., 1986. L’élevage des bovins, ovins, caprins au Niger : Etude ethnologique. Thèse de Doctorat, Ecole Inter-Etats des Sciences et de Médecine Vétérinaires. Dakar : Sénégal.

Remerciements : Nous remercions beaucoup le Cadre de Concertation Régional de l’Interprofession de la Filière Bétail Viande, Cuirs et Peaux de Maradi pour l’appui apporté dans l’élaboration de cette fiche.

Comments are closed.