Des jeunes filles et femmes entrain de puisées de l'eau dans un puits

Une situation alimentaire et nutritionnelle en détérioration sévère par endroits au Sahel

La réunion du PREGEC du mois de mars a permis de valider les résultats définitifs de la campagne agropastorale 2017-2018 et d’actualiser la situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest.

Au cours de la réunion du dispositif régional PREGEC, le cadre de concertation technique régionale sur la validation des résultats définitifs et la situation alimentaire et nutritionnelle déclare : une situation alimentaire et nutritionnelle en détérioration sévère par endroits dans la bande sahélienne.

Résultats d’analyse du dispositif régional de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires

Les analyses du Cadre Harmonisé conduites dans l’ensemble des pays du CILSS, de la CEDEAO et de l’UEMOA, révèlent une détérioration de la situation alimentaire et nutritionnelle dans la bande sahélienne dont le Niger. Ce phénomène est dû à la dégradation des conditions d’alimentation et de l’érosion des moyens d’existence chez les ménages pauvres. Cependant, la situation est stable dans les pays du Golfe de Guinée. Elle est en amélioration dans les États du Nord Est du Nigeria (Adamawa, Borno et Yobé) grâce aux interventions humanitaires en cours.

Selon les résultats des analyses, pendant la période de pré-soudure (mars-mai 2018), environ 7,1 millions de personnes, composés en grande partie des pasteurs et agro-pasteurs, sont en insécurité alimentaire et nutritionnelle. Cette situation est aggravée par l’insécurité civile persistante dans le Bassin du Lac Tchad, dans la boucle du Liptako-Gourma (Burkina, Mali et Niger) et dans le centre du Mali.

Si des réponses immédiates et appropriées ne sont pas apportées, le nombre de personnes concernées pourrait atteindre 10,6 millions d’ici la période de soudure (juin-août 2018).

Analyse du cadre harmonisé situation alimentaire et nutritionnelle projetée au sahel et en Afrique de l'Ouest

©CILSS / Capture d’écran

Au sommaire de ce numéro

  • Des tendances des productions agricoles en légère régression pour les céréales;
  • une situation pastorale préoccupante et caractérisée par l’épuisement précoce de la biomasse fourragère résiduelle et des points d’eau temporaires ;
  • une situation des marchés agricoles caractérisée par une hausse généralisée des prix des produits locaux ;
  • des marchés à bétail avec des prix relativement stables pour les bovins et les petits ruminants ;
  • une situation nutritionnelle préoccupante.
Tags: No tags

One Response