Vente de poulet entre jeune femme productrice et acheteur

WADATA DFSA: An Economic and Market Analysis of key Value Chains – The Study

Wadata program aims to increase incomes and improve nutrition for the poor and very poor households in the four targeted communes in Damagaram Takaya and Gouré. “The Economic and Market Analysis of key Value Chains (VCs) in the WADATA Development Food Security Activity (DFSA)” is a refinement study to assist in determining priority areas of reinforcement for the 3 VCs to increase revenues and enhance nutrition for poor and very poor households participating to market activities.

Marché à bétail dans la région de Maradi

Rôle des interprofessions dans l’alimentation des marchés urbains

Le présent document porte sur la synthèse de capitalisation des expériences des organisations interprofessionnelles (OIP) en Afrique de l’ouest. Il vise à documenter les initiatives développées par les interprofessions, contribuant à une régulation concertée des marchés agricoles et au renforcement du positionnement des agriculteurs familiaux et des consommateurs urbains sur les filières.

Séance de démonstration en technique de microdose d'engrais par des agriculteurs dans la commune de Hamdallaye - Good Neighbors Niger

Rapport d’évaluation de la campagne agricole d’hivernage 2018 et Perspectives Alimentaires 2018/2019

Malgré un bilan céréalier brut de 5 149 044 tonnes, environ 2 682 villages sont déficitaires au cours de l’année 2019. Les cultures concernées pour cette évaluation sont principalement le mil, le sorgho, le maïs, le riz, le fonio et le blé.

Malgré un démarrage précoce de la campagne agricole d’hivernage 2018, les retards de semis, les pauses pluviométriques prolongées et les attaques phytosanitaires dans certaines zones ont engendré des déficits de production dans plusieurs localités du pays. Ainsi, 2 682 villages, soit une population estimée à 3 260 128 d’habitants, sont déficitaires.

A la fin de chaque année, l’Etat à travers le Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage produit une synthèse des résultats de la campagne agropastorale. Le présent document est le rapport définitif du rapport provisoire de la campagne 2018-2019. Il fournit le bilan céréalier, la situation alimentaire au moment de la récolte ainsi que les perspectives alimentaires au courant de la l’année 2018-2019.

Population rurale satisfaite des activité du projet

Situation Alimentaire et Nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l’Ouest – 2018-2019

Malgré des productions agricoles globalement satisfaisantes, la campagne 2018-2019 est marquée par la persistance de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sud-Est de la Mauritanie et dans les zones de conflits du Tchad, du Niger, du Nigeria, du Burkina Faso et du Mali.

Les tendances des bonnes productions agricoles annoncées en novembre 2018 à Abidjan au titre de la campagne agricole 2018-2019 se confirment excepté au Cap Vert. Les productions céréalières de la région estimées à 73,2 millions de tonnes, sont en hausse de 6,6% et 17,7%, respectivement à celles de la campagne 2017-2018 et à la moyenne des cinq dernières années. Toutefois, on note des baisses de production en Gambie (-24,3%) et en Sierra Léone (-15,7%), comparée à la campagne précédente.

Concernant les tubercules, les productions sont évaluées à 185 millions de tonnes, soit une hausse de 3,3% par rapport celles de l’année dernière.

Pour les légumineuses et les oléagineux les productions sont évaluées à 26,4 millions de tonnes, soit une hausse de 6% par rapport à celles de la campagne 2017-18.

Le cadre de Concertation technique du dispositif régional de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (PREGEC) est un dispositif mis en place afin de faire la lumière sur sur la situation alimentaire et nutritionnelle dans la sous-région. Il donne les résultats définitifs de la campagne agropastorale dans les pays du Sahel et ceux d’Afrique de l’Ouest.

Source : Institut du Sahel