L'ambiance au marché de Wadata Niamey

L’état de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le monde — transformer les systèmes alimentaires pour une alimentation saine et abordable.

Last Updated on

Le rapport sur l’état de la sécurité alimentaire et nutritionnelle fournit l’évaluation de la sécurité alimentaire et de la nutrition à travers le monde. Réalisée par les organismes des Nations Unies : la FAO, le FIDA, l’UNICEF, le PAM et l’OMS, ce rapport donne aussi des projections de ce que pourrait ressembler le monde en 2030, si les tendances de la dernière décennie se maintiennent. Les projections montrent que le monde n’est pas sur le bon chemin pour atteindre les objectifs « Faim Zéro » et de ceux de la nutrition d’ici à 2030.

Le rapport met l’accent sur la qualité du régime alimentaire en tant que lien essentiel entre la sécurité alimentaire et la nutrition. La réalisation des objectifs des ODD 2 ne sera possible que si les populations ont assez de nourriture et si cette nourriture est nutritive et abordable. Une nouvelle analyse du coût et de l’accessibilité d’une alimentation saine dans le monde, par région et dans différents contextes de développement est également faite.

Une détérioration de la situation grâce à des multiples challenges dont la COVID-19

On estime qu’environ 690 million de personnes dans le monde (soit 8,9% de la population) ont subi les conséquences de la sous-alimentation en 2019—le nombre de personnes affectées par la faim connait une légère augmentation. Cette tendance a commencé à partir de 2014 et jusqu’en 2019. Selon le rapport, il y a aujourd’hui près de 60 million de personnes sous-alimentées de plus qu’en 2014.

Les raisons de cette augmentation sont multiples—la multiplication des conflits qui sont souvent exacerbés par les chocs liés au changement climatique.

Le rapport montre également que le fardeau de la malnutrition sous toutes ses formes continue d’être un défi. Des progrès ont été accomplis concernant le retard de croissance des enfants, le faible poids à la naissance et l’allaitement maternel exclusif, mais à un rythme encore trop lent. L’embonpoint de l’enfant ne s’améliore pas et l’obésité des adultes est en hausse dans toutes les régions.

En raison des effets sanitaires et socioéconomiques de la pandémie de COVID-19, l’état de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des groupes les plus vulnérables risque de se détériorer davantage. Les évaluations préliminaires fondées sur les dernières perspectives économiques mondiales disponibles suggèrent que la pandémie COVID-19 pourrait ajouter entre 83 et 132 millions de personnes au nombre total de personnes sous-alimentées dans le monde en 2020.

Même la possible relance des activités économique prévue en 2021 ne pourrait pas ramener le nombre des sous-alimentés par rapport au scénario d’avant COVID-19.

Dans cette situation, le monde est loin d’atteindre l’objectif ODD 2.1 « Faim Zéro » en 2030, ajoute le rapport. Le nombre des personnes sous-alimentées en 2030 dépasserait 840 million dans le monde.

L’état de sécurité alimentaire en Afrique

La prévalence de la sous-alimentation (PsA) en Afrique représentait 19,1% de la population en 2019, soit plus de 250 millions de personnes sous-alimentées, contre 17,6% en 2014. Cette prévalence est plus du double de la moyenne mondiale (8,9 %) et cela dans toutes les régions.

En ce qui concerne les perspectives pour 2030, l’Afrique est nettement en retard pour atteindre l’objectif de « Faim Zéro » en 2030. Si les taux d’augmentation récents persistent, son PsA passera de 19,1 à 25,7%.

Enfin, le rapport présente des évaluations des coûts liés à la santé et aux changements climatiques associés aux modèles actuels de consommation alimentaire, ainsi que des économies potentielles si les modèles de consommation alimentaire devaient évoluer vers des régimes alimentaires sains qui tiennent compte des considérations de durabilité. Il se termine par un débat sur les politiques et stratégies visant à transformer les systèmes alimentaires pour assurer des régimes alimentaires sains à un coût abordable, dans le cadre des efforts nécessaires pour mettre fin à la faim et à toutes les formes de malnutrition.

Comments are closed.