Mouton de la race Oudah

Caractéristiques zoogénétiques de la race ovine « Oudah »

Poids moyen : Le poids varie selon l’âge de l’animal. Il est de :

  • 3,9 kg à la naissance ;
  • 11 kg après un mois ;
  • 19 kg au troisième mois ;
  • 27 kg au sixième mois.

le poids moyen adulte peut atteindre plus de 50 kg. Il n’est pas rare de trouver un mouton Oudah de plus 100 kg.

Taille : La taille varie de 75 à 80 cm (hauteur au garrot)

Pelage

La robe est bicolore avec une partie antérieure qui varie de la couleur fauve à noire. La partie postérieure est de couleur blanche. La ligne de démarcation entre les deux parties est circulaire. La couleur fauve ou noire s’étend sur une partie de l’abdomen. La queue est longue et descend en dessous des jarrets.

Origine

Le nom provient de la tribu peuhle « Oudawa » qui l’élève au Niger. C’est une race peu rustique adapté au climat soudano-sahélien.

Caractéristiques zoogénétiques

Le mouton Oudah est un animal de grande taille possédant des cornes très développées en spirale et aplaties horizontalement. Il a des oreilles longues et pendantes (19 cm), un cou long et une longue queue (40 cm).

La race Oudah représente environ 50% du cheptel ovin nigérien. Cet animal adapté aux conditions climatiques nigériennes présente plusieurs caractéristiques, notamment :

  • sa bonne production de viande : rendement carcasse entre 48 et 50% ;
  • sa production laitière : 400 ml/jour ;
  • sa durée de gestation relativement courte : 5 mois ;
  • sa précocité : âge du premier agnelage de 16 mois ;
  • un intervalle entre deux mises bas court : 6 à 9 mois ;
  • son fort taux de prolificité qui est de 106% ;
  • son fort taux fertilité qui est de 126% ;
  • son fort taux de fécondité qui est de 132% ;
  • et sa productivité qui est de 126%.

Aire de dispersion

Le mouton Oudah est présent sur toute l’étendue du territoire national, en particulier dans la zone soudano-sahélien.

Quelques références citées

  • Centre d’Echange d’Informations sur la Biodiversité du Niger : http://ne.chm-cbd.net/biodiversity/la-diversite-biologique-animale/la-faune-domestique/les-mammiferes/. Convention sur la Biodiversité Biologique.
  • CCN/GRGAD, 2002. Etat des ressources génétiques animales dans le monde. Rapport national.
  • Hamadou I., Moula N., Siddo S., Marichatou H., Issa M., Leroy P. & Antoine-Moussiaux N., 2015. La race de mouton Koundoum au Niger : étude morpho-biométrique et description du système de production. JARTS, 116(1), 49-58.
  • Ibrahim A.T., 1975. Contribution à l’Etude de l’Elevage ovin au Niger : Etat actuel et proposition d’amélioration. Thèse de Doctorat, Ecole Inter-Etats des Sciences et de Médecine Vétérinaires. Dakar : Sénégal.
  • Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, 2013. Strategie de developpement durable de l’elevage. SDDEL 2013-2035.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales, 2008. Recensement Général de l’Agriculture et du cheptel 2005-2007. Résultats définitifs, juin 2007.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales. Les races ovines du Niger.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales, 2010. Revue du secteur de l’élevage. Rapport provisoire.
  • Zangui I.M.S., 1986. L’élevage des bovins, ovins, caprins au Niger : Etude ethnologique. Thèse de Doctorat, Ecole Inter-Etats des Sciences et de Médecine Vétérinaires. Dakar : Sénégal.

Remerciements : Nous remercions beaucoup le Cadre de Concertation Régional de l’Interprofession de la Filière Bétail Viande, Cuirs et Peaux de Maradi pour l’appui apporté dans l’élaboration de cette fiche.

4 Responses