Taurin de la race Kouri en exposition

Caractéristiques zoogénétiques de la race Kouri

Last Updated on

Performances pondérales

Le poids moyen à la naissance est de : 25 kg pour le mâle et 22,5 kg pour la femelle.

Chez l’adulte, le poids varie de 400 à 600 kg chez le mâle et 400 kg chez la femelle. Cependant, il peut atteindre 675 kg à 800 kg (à la station de Sayam).

Rendement carcasse : 55%

Gain moyen quotidien : 635 gram

Taille : La taille des taurin de la race Kouri varie de 1,40 à 1,50 m (Hauteur au garrot).

Pelage

La robe claire est uniformément blanche ou isabelle et les muqueuses sont foncées.

Origine

La race Kouri est un animal de l’espèce taurine (bovin sans bosse) provenant de la région du Lac Tchad. Encore appelés bœufs du Tchad ou Boudouna, les Kouri sont élevés par deux tribus étroitement apparentées, les Kouri et les Boudouna.

Caractéristiques

La race Kouri est un animal rustique adapté aux zones lacustres. C’est un animal hypermétrique qui, contrairement aux autres races bovines ne possède pas de bosse. Il se distingue des autres races par ces cornes volumineuses à la base (35 à 55 cm diamètre), creuses et flottants. Les cornes longues (70 à 130 cm) sont claires et ont des extrémités noires. Elles sont disposées en lyres ou en croissant ouvert. La tétée est longue, avec un chanfrein rectiligne et un front large. Les oreilles, de taille moyenne, sont à port horizontal.

Les individus de la race Kouri possèdent plusieurs caractéristiques, notamment :

  • sa bonne aptitude bouchère (rendement à l’abattage : 50 à 55%) ;
  • la bonne qualité de la viande (savoureuse et tendre) ;
  • sa bonne production laitière : jusqu’à 4 à 6 litres par jour (elle peut produire jusqu’à 10 l) ;
  • un taux de fécondité : entre 67 à 76% ;
  • l’Age au premier vêlage de 3 ans ;
  • l’intervalle entre vêlage de 15 mois.

Aire géographique de dispersion

Les individus de la race Kouri sont présents dans la région de Diffa et dans les autres pays du bassin du Lac Tchad.

Quelques références citées

  • Adakal, H., 2016. Présentation du Centre National de Spécialisation de l’Elevage (CNS-El). Atelier Régional de Planification et d’Identification des Domaines Prioritaires de Recherche et de Formation pour le Centre National de Spécialisation en Elevage (CNS-EL), Niamey du 18 au 22 avril 2016.
  • CCN/GRGAD, 2002. Etat des ressources génétiques animales dans le monde. Rapport national.
  • Garba M.M., 2015. Application de l’échographie à l’étude de la dynamique folliculaire lors de l’œstrus induit chez la vache Azawak au Niger. Thèse de Doctorat, Gembloux  Agro Bio Tech (Université de Liège), Gembloux : Belgique.
  • Joshi N.R., E. A. McLaughlin E.A. & Ralph W. Phillips R.W., 1957. Les bovins d’Afrique : Types et races. Etudes Agricoles de la FAO, n° 37 Rome : Italie.
  • Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, 2013. Stratégie de développement durable de l’Elevage. SDDEL 2013-2035.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales, 2008. Recensement Général de l’Agriculture et du cheptel 2005-2007. Résultats définitifs, juin 2007.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales. Les races bovines du Niger.PRODEX, 2011. Référentiel technico-économique de l’embouche bovine. Première Edition, juin 2011.

Remerciements : Nous remercions beaucoup le Cadre de Concertation Régional de l’Interprofession de la Filière Bétail Viande, Cuirs et Peaux de Maradi pour l’appui apporté dans l’élaboration de cette fiche.

Comments are closed.