Zébu de race Bororo IP/BVCP Maradi

Caractéristiques zoogénétiques de la race Bororo

Last Updated on

Performances pondérales

Le poids de l’animal adulte varie selon le sexe. Il est de 350 à 500 kg à plus pour le mâle et entre 250 et 300 kg pour la femelle.

Rendement carcasse : 40 à 50%.

Taille moyen : Elle est de 1,50 m pour le mâle et 1,40 m pour la femelle (hauteur au garrot).

Pelage

La robe des individus de la race Bororo est brune uniforme ou acajou ou noire et les muqueuses sont claires.

Nom en langue nationale : Rahadji (Hausa), Hana Gamba (Jderma),

Origine

Le nom Bororo tire son origine d’une tribu Peulh du Niger. La race Bororo est originaire du Niger notamment dans le département de Dakoro (région de Maradi). La même race reçoit d’autres appellations : Rahadji[1] et M’Bororo. Dans la littérature anglophone la race bovine Bororo est appelée « Red Fulani » ou « Red-Longhorn ».

Caractéristiques

La race Bororo représente environ le tiers des effectifs du cheptel bovin national. C’est un animal de grande taille avec des longues cornes implantées haut et en forme de lyre haute. La pointe des cornes est dirigée vers l’arrière. Le Bororo un animal grand marcheur d’un grand fitness, adapté à la grande transhumance. Ceci explique sa large distribution au Niger et dans les autres pays d’Afrique de l’Ouest et Centre.

Ces aptitudes en termes de production laitière, de viande (viande fibreuse) et du travail sont limités. Cependant, le Bororo présente les caractéristiques suivantes :

  • un rendement carcasse (ou rendement en viande) de 40 à 50% ;
  • une production laitière de 180 à 300 kg pour une lactation d’une durée variable entre 180 et 200 jours ;
  • un cuir d’assez bonne qualité et des phanères en plus grande importance ;
  • une bonne adaptation à la transhumance ;
  • des aptitudes à se reproduire dans des conditions naturelles médiocres ;
  • des cornes en lyres hautes très longues (jusqu’à 92 cm chez certains individus) ;
  • l’âge au premier vêlage de 42 mois.

Chez les Peuhl, l’élevage de Bororo est considéré comme un signe de prestige. Le zébu Bororo est un animal de grand fitness, féroce, nerveux et robuste. Ces caractères lui confèrent une place de choix dans certains rites nationaux, notamment le « Hawan kaho » dans la région de Maradi ou le « Biyanou » dans la région d’Agadez.

Aire de dispersion

Originaire du Niger, la race Bororo se rencontre sut toute l’étendue du territoire. Elle se rencontre aussi dans d’autres pays de la sous région, notamment au Nigeria, Bénin, Burkina Faso, Tchad, Cameroun et en République Centrafricaine.

Quelques références citées

  • Adakal, H., 2016. Présentation du Centre National de Spécialisation de l’Elevage (CNS-El). Atelier Régional de Planification et d’Identification des Domaines Prioritaires de Recherche et de Formation pour le Centre National de Spécialisation en Elevage (CNS-EL), Niamey du 18 au 22 avril 2016.
  • CCN/GRGAD, 2002. Etat des ressources génétiques animales dans le monde. Rapport national.
  • Garba M.M., 2015. Application de l’échographie à l’étude de la dynamique folliculaire lors de l’œstrus induit chez la vache Azawak au Niger. Thèse de Doctorat, Gembloux  Agro Bio Tech (Université de Liège), Gembloux : Belgique.
  • Joshi N.R., E. A. McLaughlin E.A. & Ralph W. Phillips R.W., 1957. Les bovins d’Afrique : Types et races. Etudes Agricoles de la FAO, n° 37 Rome : Italie.
  • Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage, 2013. Stratégie de développement durable de l’élevage. SDDEL 2013-2035.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales, 2008. Recensement Général de l’Agriculture et du cheptel 2005-2007. Résultats définitifs, juin 2007.
  • Ministère l’Elevage et des Industries Animales. Les races bovines du Niger.PRODEX, 2011. Référentiel technico-économique de l’embouche bovine. Première Edition, juin 2011.

Remerciements : Nous remercions beaucoup le Cadre de Concertation Régional de l’Interprofession de la Filière Bétail Viande, Cuirs et Peaux de Maradi pour l’appui apporté dans l’élaboration de cette fiche.


[1] Nom attribué à la race Bororo dans certaines localités de la région de Maradi.

Comments are closed.