Abeille visitant une fleur de citrouille

Un atlas des insectes pour dénoncer l’utilisation des pesticides

Last Updated on

Plus de 40% des espèces d’insectes sont en déclin dans le monde à cause de l’agriculture industrielle et de la forte application des pesticides de synthèse et cela constitue une sérieuse menace sur la sécurité alimentaire, déplorent un consortium d’ONGs — Friends of the Earth Europe et l’institut Heinrich Böll.

Les insectes maintiennent l’équilibre écosystémique de la planète et assurent notre production alimentaire. Ces organisations publient un Atlas des Insectes dénonçant l’utilisation des pesticides. Environ 75% de nos plus importantes cultures dépendent de la pollinisation par les insectes. Les insectes améliorent la qualité des sols (en décomposant la matière organique) et réduisent les populations des ennemis des cultures en détruisent ces nuisibles des plantes.

Ces organisations appellent à réduire de 80% l’utilisation des pesticides de synthèse d’ici à 2030 dans l’Union européenne, avec une « transition juste pour les agriculteurs ». L’Atlas des Insectes souligne aussi que 41% des espèces d’insectes sont en déclin et un tiers de toutes les insectes d’insectes sont menacés d’extension. Une espèce de papillons et d’abeilles sur 10 est menacée d’extinction en Europe. Il dénonce également le fait que les exploitations agricoles non biologiques utilisent plus de 4 millions de tonnes de pesticides chimiques chaque année dans le monde.

Ce consortium a également fait des recommandations aux décideurs politiques notamment sur les modèles d’agricultures durables qui permettraient d’éviter l’effondrement des insectes et garantir la production agricole et des meilleures conditions de vies des agriculteurs.

Comments are closed.