Habrobracon et lutte biologique contre la mineuse de l’épi

Last Updated on

AFPP – 8èmeConférence Internationale sur les Ravageurs en Agriculture Montpellier – 22 et 23 octobre 2008

Utilisation de Habrobracon hebetor (Say) dans la Lutte Biologique Contre Heliocheilus albipunctella (De Joannis) Mineuse de l’Epi du Mil

M. Garba1, N. B. Gaoh2

1Chef du Service Etudes Biologiques – Direction de la Protection des Végétaux BP 323 Niamey Niger
2Chef de Section Entomologie – Direction de la Protection des Végétaux BP 323 Niamey Niger

Résumé. Le secteur agricole occupe une place très importante dans l’Economie du Niger. Il participe pour prêt de 36 % au Produit Intérieur Brut (PIB), fournit environ 85 % de l’emploi et 41,6 % des recettes totales d’exportations (DPV, Janvier 2003). Le mil est une culture de grande importance en Afrique, centre de diversification où est produit le tiers de la production mondiale et 70 % de celle du continent Africain. Les principaux pays producteurs sont, par ordre d’importance décroissante le Nigeria, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad, le Mali, la Mauritanie et le Sénégal. (Bezançon, et al., 1995). Les superficies emblavées couvrent 15 millions d’hectares avec une production de 10 millions de tonnes de grains, soit un rendement moyen de 670 Kg à l’hectare.

Au Niger et dans d’autres pays, la culture du mil est confrontée à d’énormes difficultés abiotique et biotique. Les contraintes biotiques sont surtout liées aux fortes pressions parasitaires dues aux insectes, maladies et adventices. La mineuse de l’épi du mil, Heliocheilus albipunctella. Les dégâts se traduisent par des pertes de grains et varient selon les années, les régions et le synchronisme entre l’épiaison du mil et l’émergence des adultes.

Au Sénégal, les auteurs ont respectivement donné les taux de 13 à 95 % et 17 à 100 % des épis infestés ;

Au Niger, il a été estimé des taux respectifs de 6 % pour la variété IVSP et 14.9 % pour la variété CIVT ;

Au Mali, divers auteurs ont affirmé obtenir 50 % de perte pour les années de forte pullulation.

Mots-clés. mil, chenille mineuse, Habrobracon hebetor, Heliocheilus albipunctella

*Corresponding author: garba_madougou@yahoo.fr

Comments are closed.