La mouche blanche du tabac sur la tomate au Niger

La mouche blanche du tabac (Bemisia tabaci) : un petit insecte résistant aux pesticides et vecteur d’une centaine de virus dévastateurs qui menace la production de la tomate au Niger

La mouche blanche du tabac (Bemisia tabaci Gennadius, 1889) est un minuscule insecte d’environ 1,5 mm qui ressemble à un petit triangle blanc. Cet insecte apparenté aux pucerons et aux cicadelles possède des pièces buccales de type piqueur-suceur avec lesquelles il prélève la sève des plantes. La larve de forme ovale et aplatie reste fixée sur une feuille où elle s’y alimente. L’adulte de couleur jaune possède des ailes, l’ensemble recouvert d’une pruine blanche d’aspect farineux qui recouvre tout le corps.

Au Niger, les agriculteurs l’appellent Farin Ƙuda (en Hausa) ou Hamnize Kwarai (en Djerma) qui veut dire littéralement la  » mouche blanche « .

La mouche blanche du tabac se développe sur les plantes cultivées, sauvages et ornementales. Les attaques ont lieu en pépinière et au champ. Cet insecte est l’un des plus importants problèmes en protection des cultures en zones tropicales et subtropicales.

La mouche banche du tabac au Niger

Au Niger, la mouche blanche du tabac est présente durant toute l’année sur toute l’étendue du territoire. Cependant, son occurrence est plus importante durant les périodes froides (octobre à février). Pendant la saison des pluies l’importance des populations diminue et les insectes se réfugient sur des plantes hôtes sauvages comme Sida cordifolia ou datura. La mouche blanche du tabac s’attaque surtout aux cultures maraîchères (tomate, poivron, aubergine, choux, laitue, melon, pastèque, courge, gombo) et pluviales (arachide, coton, manioc, patate douce, niébé).

Dégâts causés par la mouche banche du tabac

En zone tropicale, la mouche blanche du tabac est parmi les principales menaces pour les cultures. Ainsi, les dégâts causés par les larves et les adultes sont de deux ordres :

  • Des dégâts directs par la succion de la sève grâce aux nombreuses piqûres et succions nutritionnelles qui qui impactent considérablement sur le rendement de la culture ;
  • Des dégâts indirects par la transmission d’environs 140 maladies virales ; l’injection d’une salive toxique qui provoque un murissement irrégulier des fruits de tomate ; asphyxie de la plante due à la production du miellat et de la fumagine (feutrage noire recouvrant les feuilles et les fruits).

Comment combattre la mouche banche du tabac ?

La lutte contre la mouche blanche du tabac est très complexe notamment à cause de sa capacité à développer des résistances aux pesticides, sa multiplication rapide et de son comportement. Pour cela, la base d’une lutte efficace et durable contre cet insecte réside dans l’application de la lutte intégrée et la prévention des populations provenant des endroits attaqués en est la clé.

6 Responses