Feuille et tige de Portulaca quadrifida

Fiche technique Portulaca quadrifida L.

Last Updated on

Portulaca quadrifida est plante succulente prostrée. Elle résiste à la sécheresse et peut croître sur des sols très pauvres. C’est une plante annuelle mais elle peut rester durant toute l’année en présence de l’eau. Elle se multiplie par les graines et les principaux moyens de dispersion sont le vent et l’eau. La multiplication se fait également par bouturage, c’est-à-dire la plante peut se multiplier à partir des fragments de tiges.

Dans les champs, Portulaca quadrifida est considérée comme une adventice (ou mauvaise herbe). Elle forme un tapis herbacé dense et ras sur le sol. Malgré qu’elle soit considérée comme une mauvaise herbe, P. quadrifida est comestible et possède beaucoup de vertus médicinales.

  • Feuille et tige de Portulaca quadrifida
  • Fleur de Portulaca quadrifida
  • Portulaca grandiflora en plein champ
  • Tapis herbace de Portulaca quadrifida
  • Portulaca quadrifida prenant une teinte

Taxonomie

  • Domaine: Eukaryota
  • Royaume: Plantae
  • Phylum: Spermatophytes
  • Sous-phylum: Angiospermae
  • Classe: Dicotyledonae
  • Ordre: Caryophyllales
  • Famille: Portulacaceae
  • Genre: Portulaca
  • Espèce: Portulaca quadrifida

Description

P. quadrifida est une plante succulente prostrée. La plante est abondamment ramifiée dès la base et se développe en tache centrée sur la racine principale. Ces taches peuvent mesurer jusqu’à 60 cm, formant un tapis herbacé dense sur le sol. Cela est dû aux racines pivotantes qui peuvent se développer à partir des nœuds des rameaux.

La tige habituellement teintée de pourpre est cylindrique, épaisse, pleine, succulente et pubescente au niveau des nœuds.

Les feuilles opposées, portent un court pétiole. Le limbe long de 3 à 8 mm et large de 1 à 3 mm est lancéolé au sommet et arrondi à aigu et à base arrondie. Les feuilles sont vertes ou pourpres. Elles sont lancéolées et pétiolées, présentant une collerette stipulaire ciliée à la base.

Les fleurs sont jaunes ou roses, solitaires et terminales. Elles sont sessiles et mesurent 3 à 5 mm.

Le fruit est une capsule déhiscente globuleuse d’environ 4 mm, contenant de nombreuses graines orbiculaires et finement tuberculeuses d’environ 0,5 mm de diamètre.

Distribution

P. quadrifida est présente dans toutes les régions tropicales. Elle présente en zones sahélo-soudanienne et sahélo-saharienne dont la pluviométrie annuelle est comprise entre 600 et 1200 mm. Toutefois, certains auteurs ont rapporté que la plante peut être rencontrée dans des zones arides voire désertiques.

Mode de dispersion

P. quadrifida se multiplie habituellement par les graines. La multiplication se fait également par bouturage. Les principaux moyens de dispersion sont le vent et l’eau.

Ecologie

La plante est une espèce rudérale fréquente dans des terrains vagues et le long des routes sur des terrains compactés. C’est une espèce héliophile c’est-à-dire qui se développer dans des endroits dégagés. P. quadrifida est capable de se développer sur des sols pauvres. Au Niger on la rencontre surtout sur des sols sableux et sablo-argileux.

Dégâts

En protection des cultures P. quadrifida est une mauvaise herbe endémique particulièrement dans les cultures irriguées (cultures maraîchères). La plante forme un tapis herbacé qui couvre la surface du sol. Quand l’eau se raréfie, le tapis herbacé prend un aspect brun. Son mode de reproduction et son système racinaire puissant lui permet de coloniser très rapidement une parcelle et de rentrer en compétition avec les cultures.

Au Niger, les agriculteurs qui éprouvent d’énormes difficultés à s’en débarrasser considèrent P. quadrifida comme une mauvaise herbe très difficile à combattre en cultures irriguées.

Usage et sécurité alimentaire

Malgré qu’elle soit considérée comme une mauvaise herbe, P. quadrifida possède des vertus médicinales souvent similaires à celle de P. oleracea. Elle est utilisée en tant que diurétique, sédatif, analgésique, cardiotonique mais aussi pour traiter le rhumatisme, l’ulcère, etc.

Dans certains pays, elle est consommée en salade, comme légume cuit ou consommée crue. En Inde, les feuilles cuites à l’eau sont mélangées à la farine de sorgho ou de mil pour préparer une sorte de pain.

Méthode de lutte

Lutte mécanique : Sarclage manuelle ;

Solarisation pendant 30 à 45 jours ;

Lutte chimique par utilisation des herbicides.

Comment citer l’article.

Salifou, A. & Bachir, B.I., 2019. Fiche technique Portulaca quadrifida L. [online] CSAN Niger Portal. <https://www.csan-niger.com/fiche-technique-portulaca-quadrifida.php> Retrieve [day/month/year]

Quelques références citées

Comments are closed.