Bulletin pastoral juillet 2017 2

Bulletin pastoral n° 05/2017 de la 2ème décade de juillet 2017

Direction du Développement Pastoral du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage

La situation pastorale au cours de la 2ème décade du mois de juillet 2017 évolue relativement bien sur l’ensemble du territoire national même si les pluies enregistrées ces derniers jours ont occasionnées, par endroits, d’énormes pertes sur le cheptel.

Sur le plan des pâturages, on observe un développement harmonieux des herbacées et le stade phénologique varie de la levée au tallage pour les graminées et un début de ramification chez les légumineuses. La composition floristique est composée par Cenchrus biflorus, Eragrostis tremula, Panicum laetum, Tephrosia linearis, Aristida mutabilus, Schoenelfeldia gracilis, Tribulus terrestris, Alysicarpus ovalifolius, etc. Cependant on observe au niveau des enclaves pastorales, une dominance de ces herbacées (qui constituent le pâturage des animaux) par des espèces comme Sida cordifolia, le Pergularia tomentosa.

Les points d’eau de surface se remplissent facilitant l’abreuvement des animaux. Le mouvement des animaux vers le nord se poursuit avec beaucoup plus d’acuité.

Il faut noter que la situation pastorale est particulièrement inquiétante dans certaines localités des régions d’Agadez (Iferouāne), Diffa (nord Kossotori) et Maradi (Dakoro) qui attendent toujours leurs premières pluies. En outre, les cas de sècheresses enregistrées par endroits dans les régions de Diffa et Tillabéri compliquent aussi l’alimentation du cheptel.

Quant à la situation zoosanitaire, elle reste relativement calme même si des cas d’avitaminose, d’infections parasitaires, de pasteurellose et de clavelée on été signalés dans les région de Diffa, Maradi, Tillabéri et Zinder.

S’agissant du terme de l’échange, il est globalement en défaveur de l’éleveur exceptées certaines localités des régions Agadez (Arlit), Diffa, Dosso, Niamey (5ème arrondissement), Tahoua (Bouza), Tillabéri et Zinder (communauté urbaine et Bakin Birgdji).

Phénomènes exceptionnel

On note au cours de cette décade :

  • des cas de mortalités d’animaux à cause des inondations dans les régions de :
    • Zinder qui a enregistré du 03 au 10 juillet 2017 environ 4733 cas de mortalités ;
    • Agadez qui a enregistrée des cas de mortalités de 19 ovins, 12 caprins et 2 bovins à Aderbissinat (suite à la pluie du 09/07/2017) ;
    • Diffa où 20 caprins sont morts suite aux précipitations survenues le 17/07/2017 à Kessi (Ngourti) ;
    • Maradi notamment à Bermo et Gagabédji ;
    • Tahoua avec environ 4.000 de caprins emportés par les eaux d’inondations à Abalak.
  • une coupe abusive des arbres pour affourrager les animaux à cause de la rareté du pâturage dans le département de Bermo ;
  • des attaques des ennemis des cultures (sautereaux et autres) sur les pâturages au niveau des vallées de Tafadek, Tidente, et Anou araren et la partie nord de Dakoro.
Les points d’eau de surface se remplissent facilitant l’abreuvement des animaux. Le mouvement des animaux vers le nord se poursuit avec beaucoup plus d’acuité.

7 Responses