Boutique d'intrants agricoles

Le plan de réforme du secteur des engrais au Niger – Version finale

Last Updated on

La réforme du secteur des engrais a été élaborée afin de de corriger le dysfonctionnement dans l’approvisionnement en engrais de qualité, à travers une restructuration et une réorientation du système national d’approvisionnement en engrais.

La réforme vise à répondre aux objectifs de l’Etat et aux attentes des producteurs pour une disponibilité d’engrais à un prix abordable, en quantité suffisante, de bonne qualité et au bon moment partout au Niger, notamment à travers la création d’un cadre opérationnel de la subvention de l’Etat.

Il faut noter que la consommation annuelle d’engrais du Niger, une des plus basses de la sous-région Ouest africaine, est estimée à moins de 200 000 tonnes par an, selon les statistiques disponibles 50 000 tonnes acquis par l’Etat. Ceci place le pays parmi ceux qui consomment le moins d’engrais par hectare de terres cultivées dans le monde. Cette consommation est de l’ordre de 3 kg à l’hectare, très en deçà des niveaux observés dans la sous-région (12 à 18kg/ha) et, par ailleurs, très loin des objectifs de 50 kg par hectare avant 2015 que se sont fixés les chefs d’Etat lors par la Déclaration d’Abuja sur les Engrais en 2006.

Le Plan de réforme du secteur des engrais a été adopté par le Gouvernement par décret N° 2018-046/PRN/MAG/EL du 12 janvier 2018.

Ce plan s’articule autour des composantes suivantes :

  • Cadre, institutionnel et réglementaire de la réforme ;
  • Cadre politique ;
  • Programme rénové de subvention ;
  • Gestion du programme de réforme.

Comments are closed.