Bulletin météo juin-2

Bulletin météorologique n°2 de la deuxième décade de juin 2017

La 2ème décade de juin a été caractérisée par des précipitations fortes par endroits qui ont souvent occasionné des dégâts. On note également une amélioration de la couverture en semis dans plusieurs localités. La situation phénologique est dominée par la levée mais aussi un stade avancé de montaison pour le mil. Le stade phénologique des cultures de sorgho, niébé et arachide est caractérisé surtout par le stade levée avancée. La situation des ravageurs est globalement calme. Quant aux prix des produits, ils affichent des niveaux relativement stables.

Perspectives agrométéorologiques

Les réserves en eau des sols en fin de décade et les pluies attendues au vu des bonnes conditions atmosphériques qui prévalent permettront de satisfaire les besoins en eau des cultures pendant la décade prochaine.

Perspectives phytosanitaires

  • Avec l’installation progressive de la saison des pluies, de nouveaux foyers d’éclosion de sauteriaux pourraient être observés par endroit dans les jours à venir ;
  • La surveillance est envisagée au même titre que les traitements phytosanitaires contre les foyers d’infestation.

Phénomènes exceptionnels

  • une période sèche au niveau des départements de Kantché et Malbaza. A Malbaza la séquence sèche a entrainé l’avortement de semis au niveau de 90 villages ;
  • des inondations avec des dégâts importants au niveau des villages des communes de Dannet et Gougaram (Région d’Agadez) et Déoulé (Région de Tahoua) ;
  • des mortalités d’animaux suite aux pluies tombées à :
    • Ingall (Inwazab, Dabla et Amantaden avec 491 têtes toutes espèces confondues);
    • Aderbissenat (village d’Ibsah avec 430 petits ruminants pour 28 ménages);
    • Abala ville avec 120 têtes de petits ruminants;
    • Terbiett avec 214 têtes de petits ruminants et 8 têtes de bovins,
  • la présence à Zinder, des éleveurs des régions voisines (Maradi, Tahoua et Agadez) au niveau la zone pastorale de Belbdji.

En brèves on observe

• des fortes précipitations au niveau de plusieurs localités de la zone agricole ;
• une évolution positive de la situation hydrologique avec le debut des écoulements dans la Komadougou Yobé ;
• une couverture des semis améliorée atteignant 78 % contre 68 % en 2016 ;
• une situation phytosanitaire globalement calme ;
• une situation alimentaire du cheptel préoccupante ;
• une situation zoosanitaire stable ;
• des termes de l’échange en défaveur de l’éleveur au niveau de toutes les régions exceptées Niamey et Dosso.

Ce travail est réalisé par le Groupe de Travail Pluridisciplinaire (GTP-Niger) composé par des agents de la Direction de la Météorologie Nationale du Niger, du cabinet du Premier Ministre, le Ministère du  transport, le Ministère de l’Agriculture et de l’élevage  et le Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement.

4 Responses