Bulletin météo juillet 3

Bulletin agro-météorologique n°3 de la troisième décade du mois de juillet 2017

Groupe de Travail Pluridisciplinaire (GTP-Niger)

La situation pluviométrique de la troisième décade du mois de juillet 2017 a été marquée par des précipitations modérées à fortes sur l’ouest du pays. Des fortes pluies journalières de plus de 60 mm ont été recueillies par endroits dans certaines  parties du pays. Le cumul décadaire varie entre 20 et 140 mm.

A la date du 31 juillet 2017, le cumul pluviométrique saisonnier oscille entre 150 et 500 mm.

Au sommaire de la 3e décade

  • des pluies modérées à fortes à l’ouest et faibles à nulles dans le reste du pays ;
  • d’importants écoulements enregistrés au niveau de la plus part des systèmes hydrologiques du pays ;
  • un développement satisfaisant des cultures ;
  • un début de grenaison et de fructification par endroit pour les cultures de mil, niébé et arachide ;
  • la persistance des attaques de sauteriaux et d’insectes floricoles dans certaines localités du pays ;
  • une amélioration significative de la situation des pâturages dans toutes les régions du pays ;
  • une situation zoosanitaire plutôt calme ;
  • des termes de l’échange en défaveur de l’éleveur.

Bulletin météo juillet-2

Bulletin agro-météorologique n°2 de la deuxième décade du mois de juillet 2017

Groupe de Travail Pluridisciplinaire (GTP-Niger)

La situation pluviométrique de la deuxième décade du mois de juillet 2017 a été marquée par de précipitations faibles à modérées voire nulles sur l’ensemble du pays. Le cumul pluviométrique saisonnier au 20 juillet 2017 oscille entre 150 et 530 mm. Au cours de cette période, ce sont 99% des villages qui ont semé. Les stades phénologiques varient de la levée à l’épiaison ou à la nouaison (pour les céréales) et de la levée à la floraison pour les légumineuses.

La situation phytosanitaire a été marquée au cours de cette décade par :

  • la persistance des foyers d’attaques de chenilles défoliatrices par endroits dans les régions d’Agadez, Tahoua et Zinder) ;
  • la persistance des attaques de sauteriaux par endroits dans les régions de Diffa, Tahoua Zinder ;
  • la persistance des attaques de cicadelles dans certaines localités des régions de Maradi et Zinder ;
  • l’apparition de nouveau foyer d’infestation de ver de collet dans le département de Dakoro (Maradi) ;
  • l’apparition de foyers d’attaques d’insectes floricoles dans les départements de Gaya (Dosso).

Au sommaire de la deuxième décade :

  • des pluies faibles à modérées à localement fortes observées au cours de cette ;
  • la mise à jour des prévisions saisonnières qui montre une pluviométrie excédentaire à tendance normale sur la majeure partie de la zone agricole ;
  • d’importants écoulements dans les principales unités hydrologiques ;
  • un taux de couverture des semis atteignant 99 % contre 97 % en 2016 ;
  • la levée avancée à la montaison comme stade phénologique dominant pour le mil ;
  • la persistance des attaques des ennemis des cultures dans certaines localités de la bande agricole ;
  • une situation des pâturages globalement satisfaisante bien que préoccupante dans certaines zones ;
  • des mortalités importantes des animaux dues aux intempéries au niveau de certaines localités de Tahoua et Zinder ;
  • une situation zoosanitaire calme dans l’ensemble.

Bulletin pastoral juillet 2017 2

Bulletin pastoral n° 05/2017 de la 2ème décade de juillet 2017

Direction du Développement Pastoral du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage

La situation pastorale au cours de la 2ème décade du mois de juillet 2017 évolue relativement bien sur l’ensemble du territoire national même si les pluies enregistrées ces derniers jours ont occasionnées, par endroits, d’énormes pertes sur le cheptel.

Sur le plan des pâturages, on observe un développement harmonieux des herbacées et le stade phénologique varie de la levée au tallage pour les graminées et un début de ramification chez les légumineuses. La composition floristique est composée par Cenchrus biflorus, Eragrostis tremula, Panicum laetum, Tephrosia linearis, Aristida mutabilus, Schoenelfeldia gracilis, Tribulus terrestris, Alysicarpus ovalifolius, etc. Cependant on observe au niveau des enclaves pastorales, une dominance de ces herbacées (qui constituent le pâturage des animaux) par des espèces comme Sida cordifolia, le Pergularia tomentosa.

Les points d’eau de surface se remplissent facilitant l’abreuvement des animaux. Le mouvement des animaux vers le nord se poursuit avec beaucoup plus d’acuité.

Il faut noter que la situation pastorale est particulièrement inquiétante dans certaines localités des régions d’Agadez (Iferouāne), Diffa (nord Kossotori) et Maradi (Dakoro) qui attendent toujours leurs premières pluies. En outre, les cas de sècheresses enregistrées par endroits dans les régions de Diffa et Tillabéri compliquent aussi l’alimentation du cheptel.

Quant à la situation zoosanitaire, elle reste relativement calme même si des cas d’avitaminose, d’infections parasitaires, de pasteurellose et de clavelée on été signalés dans les région de Diffa, Maradi, Tillabéri et Zinder.

S’agissant du terme de l’échange, il est globalement en défaveur de l’éleveur exceptées certaines localités des régions Agadez (Arlit), Diffa, Dosso, Niamey (5ème arrondissement), Tahoua (Bouza), Tillabéri et Zinder (communauté urbaine et Bakin Birgdji).

Phénomènes exceptionnel

On note au cours de cette décade :

  • des cas de mortalités d’animaux à cause des inondations dans les régions de :
    • Zinder qui a enregistré du 03 au 10 juillet 2017 environ 4733 cas de mortalités ;
    • Agadez qui a enregistrée des cas de mortalités de 19 ovins, 12 caprins et 2 bovins à Aderbissinat (suite à la pluie du 09/07/2017) ;
    • Diffa où 20 caprins sont morts suite aux précipitations survenues le 17/07/2017 à Kessi (Ngourti) ;
    • Maradi notamment à Bermo et Gagabédji ;
    • Tahoua avec environ 4.000 de caprins emportés par les eaux d’inondations à Abalak.
  • une coupe abusive des arbres pour affourrager les animaux à cause de la rareté du pâturage dans le département de Bermo ;
  • des attaques des ennemis des cultures (sautereaux et autres) sur les pâturages au niveau des vallées de Tafadek, Tidente, et Anou araren et la partie nord de Dakoro.
Les points d’eau de surface se remplissent facilitant l’abreuvement des animaux. Le mouvement des animaux vers le nord se poursuit avec beaucoup plus d’acuité.

Bulletin météo juillet 2017-1

Bulletin agro-météorologique n°1 de la première décade du mois de juillet 2017

Groupe de Travail Pluridisciplinaire (GTP-Niger)

La première décade du mois de juillet 2017 a été marquée par de précipitations modérées à fortes sur l’ensemble du pays. Le cumul décadaire varie entre 50 et 166 mm. Le cumul pluviométrique saisonnier au 10 juillet 2017 oscille entre 100 et 410 mm dans la bande agricole.

Les bonnes précipitations enregistrées au cours de cette décade ont permis la satisfaction des besoins en eau des cultures sur la majeure partie de la bande agricole. Ainsi, l’indice décadaire de satisfaction des besoins en eau des cultures et l’indice cumulé (indiquant la satisfaction de ces besoins depuis l’installation des cultures), ont varié entre 90 et 100 % sur la majeure partie de la zone agricole. En fin de décade, les réserves en eau des sols varient globalement entre 20 et 40 mm dans toute la zone agricole exceptée le sud Ader, le nord des régions de Dosso et Tillabéri.

Le temps observé pendant la décade montre :

  • des températures moyennes au sol variant entre 27 et 34,4 °C ;
  • des températures de l’air entre 27 et 32 °C ;
  • une durée d’insolation comprise entre 6 et 10 heures ;
  • l’humidité relative moyenne qui oscille entre 56 et 80 % au niveau de la zone agricole ;
  • la vitesse moyenne du vent et l’évapotranspiration variant respectivement de 1,1 à 3,4 m/s et de 5,5 à 7,9 mm/jour.
En perspectives pour la décade prochaine, les pluies attendues et les réserves en eau du sol pourront satisfaire les besoins en eau des cultures.

Il faut noter que les phénomènes hydrométéorologique dans cette décade ont provoqué des inondations ayant occasionnées d’énormes dégâts sur les terres agricoles, les habitations voire des pertes en vie humaine.

En grèves on observe

  • des précipitations modérées à fortes observées sur l’ensemble du pays ;
  • d’importants écoulements au niveaux des principaux cours d’eau du pays ;
  • des taux de couverture des semis atteignant 95% ;
  • la persistance des attaques d’ennemis de cultures dans certaines localités du pays ;
  • une situation des pâturage satisfaisante dans l’ensemble ;
  • une situation zoo sanitaire calme ;
  • des termes de l ‘échange défavorables aux éleveurs dans toutes les régions excepté quelques localités.

Bulletin météo juin-3

Bulletin agro-météorologique n°3 de la troisième décade du mois de juin 2017

La troisième décade du mois de juin 2017 a été marquée par de précipitations faibles à modérées, sur la majeure partie du pays. Cependant, de fortes précipitations (plus de 50 mm en un jour) ont été recueillies dans certaines localités des régions de Dosso, Tahoua, Maradi, Zinder et Diffa. Le cumul décadaire varie entre 25 et 107 mm. Le cumul pluviométrique saisonnier au 30 juin 2017 varie entre 100 et 315 mm dans les zones les plus arrosées.

A la faveur des pluies enregistrées dans plusieurs localités du pays au cours de cette décade, beaucoup de villages ont bouclé les semis en mil. La situation phénologique est dominée par la levée avancée pour le mil, et un stade avancé de montaison est observé dans trois départements de la région de Dosso. Pour le niébé et l’arachide, les stades varient de la levée à la croissance observée dans le département de Guidan Roumdji (Région de Maradi).

Cependant sur le plan phytosanitaire, les conditions humides favorables ont occasionné des attaques limitées de certains ravageurs .

Quant aux prix des produits, ils affichent une stabilité exceptés ceux du mil et du niébé qui ont enregistré des hausses de 2 à 4%, respectivement.

En grèves on observe

  • des précipitations faibles à modérées à localement fortes observées en cours de 3ème décade de juin ;
  • une évolution positive de la situation hydrologique ;
  • des taux de couverture de semis de mil à la 3ème décade de juin 2017 atteint 89% contre 85% en 2016 ;
  • Levée à montaison comme stade phénologique pour le mil ;
  • une situation phytosanitaire générale calme avec quelques attaques de chenilles defoliatrices, cicadelles, criocères et sautériaux ;
  • une situation zoo sanitaire calme dans l’ensemble ;
  • des termes de l’échange en défaveur de l’éleveur.

Ce travail est réalisé par le Groupe de Travail Pluridisciplinaire (GTP-Niger) composé par des agents de la Direction de la Météorologie Nationale du Niger, du cabinet du Premier Ministre, le Ministère du  transport, le Ministère de l’Agriculture et de l’élevage  et le Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement.

Bulletin météo juin-2

Bulletin météorologique n°2 de la deuxième décade de juin 2017

La 2ème décade de juin a été caractérisée par des précipitations fortes par endroits qui ont souvent occasionné des dégâts. On note également une amélioration de la couverture en semis dans plusieurs localités. La situation phénologique est dominée par la levée mais aussi un stade avancé de montaison pour le mil. Le stade phénologique des cultures de sorgho, niébé et arachide est caractérisé surtout par le stade levée avancée. La situation des ravageurs est globalement calme. Quant aux prix des produits, ils affichent des niveaux relativement stables.

Perspectives agrométéorologiques

Les réserves en eau des sols en fin de décade et les pluies attendues au vu des bonnes conditions atmosphériques qui prévalent permettront de satisfaire les besoins en eau des cultures pendant la décade prochaine.

Perspectives phytosanitaires

  • Avec l’installation progressive de la saison des pluies, de nouveaux foyers d’éclosion de sauteriaux pourraient être observés par endroit dans les jours à venir ;
  • La surveillance est envisagée au même titre que les traitements phytosanitaires contre les foyers d’infestation.

Phénomènes exceptionnels

  • une période sèche au niveau des départements de Kantché et Malbaza. A Malbaza la séquence sèche a entrainé l’avortement de semis au niveau de 90 villages ;
  • des inondations avec des dégâts importants au niveau des villages des communes de Dannet et Gougaram (Région d’Agadez) et Déoulé (Région de Tahoua) ;
  • des mortalités d’animaux suite aux pluies tombées à :
    • Ingall (Inwazab, Dabla et Amantaden avec 491 têtes toutes espèces confondues);
    • Aderbissenat (village d’Ibsah avec 430 petits ruminants pour 28 ménages);
    • Abala ville avec 120 têtes de petits ruminants;
    • Terbiett avec 214 têtes de petits ruminants et 8 têtes de bovins,
  • la présence à Zinder, des éleveurs des régions voisines (Maradi, Tahoua et Agadez) au niveau la zone pastorale de Belbdji.

En brèves on observe

• des fortes précipitations au niveau de plusieurs localités de la zone agricole ;
• une évolution positive de la situation hydrologique avec le debut des écoulements dans la Komadougou Yobé ;
• une couverture des semis améliorée atteignant 78 % contre 68 % en 2016 ;
• une situation phytosanitaire globalement calme ;
• une situation alimentaire du cheptel préoccupante ;
• une situation zoosanitaire stable ;
• des termes de l’échange en défaveur de l’éleveur au niveau de toutes les régions exceptées Niamey et Dosso.

Ce travail est réalisé par le Groupe de Travail Pluridisciplinaire (GTP-Niger) composé par des agents de la Direction de la Météorologie Nationale du Niger, du cabinet du Premier Ministre, le Ministère du  transport, le Ministère de l’Agriculture et de l’élevage  et le Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement.