Intrants agricoles

On appelle « intrants agricoles », les produits apportés aux terres et aux cultures qui ne proviennent ni de l’exploitation ni de sa proximité. Ce sont donc des produits qui ne sont pas naturellement dans le sol.

Ils y sont ajoutés pour améliorer le rendement des cultures. Il s’agit des :

La semence : c’est tout matériel, organe ou partie d’organe végétal, tels que graine, bouture, bulbe, greffon, rhizome, tubercule, embryon, cellule ou plant entier, susceptible de reproduire le même individu (« clone »).

Un engrais est une substance organique ou minérale, souvent utilisée en mélange, destinée à apporter aux plantes un complément en éléments nutritifs, de façon à améliorer leur croissance et à augmenter le rendement et la qualité des cultures.

Un engrais doit apporter en justes proportions :

  • des éléments de base appelés aussi macronutriments : azote (N), phosphore (P), potassium (K) ;
  • des éléments secondaires  comme le calcium (Ca), le soufre (S) ou le magnésium (Mg) ;
  • des oligoéléments : fer (Fe), manganèse (Mn), zinc (Zn), cuivre (Cu), bore (B).

Un engrais est dont une substance dont la fonction est d’apporter à la plante un ou plusieurs éléments nutritifs pour l’accroissement de la production agricole.

On parle d’amendement lorsqu’on apporte à un sol des éléments extérieurs pour améliorer sa qualité agricole (propriétés physique et chimique). L’élément nouveau apporté peut être du sable, de l’argile, de la tourbe ou de la chaux. Au Niger où la majorité des sols sont sableux, les agriculteurs apportent de l’argile pour améliorer la qualité de leur sol.